south

south

Si un pays, ce pays, est tellement lui-même, au fond nous ne le savons pas. Ce qui s’impose dès lors c’est d’aller y voir, c’est de comprendre quelle peut être la texture de ce qui lui donne une existence, c’est-à-dire des propriétés, des singularités, et de sonder ce qui l’a formé, informé, déformé. C’est justement parce que certains croient que cela existe comme une entité fixe ou une essence, et se permettent de décerner des certificats ou d’exclure, qu’il est nécessaire d’aller par les chemins et de vérifier sur place ce qu’il en est.

Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement. Ed. du Seuil

J’ai grandi en Provence, ce qui suppose la connaître. Dans mon esprit règnent de nombreux endroits tristes et solitaires, fort éloignés des images vendues par le tourisme. Revenant sur les lieux de mon enfance, j’ai entrepris de marcher chaque jour pendant une heure, formant au fil des jours une forme de dérive et une expérience d’observation, de reconnaissance et d’appréhension du bâti et des juxtapositions qu’elles soient végétales ou minérales.

série South / 2017 – 2018 (36 photos) – tirage sur papier Hahnemühle Photo Rag Ultra Smooth 305g / 100 cm x 100 cm

travail personnel

hunt

hunt

photos

ex-voto

ex voto

dessins

ortok

ortok

livre

panorama

panorama

dessins et peintures

south

south

photos

abc

abc

livre

deux

dessin